Blasphème?

Le ministre de la Justice irlandais Dermot Ahern, a proposé une loien amendant une législation de 1961 contre la diffamation – qui est entrée en vigueur ce 1er janvier 2010, condamnant toute personne qui publie ou prononce un propos blasphématoire (« Des propos grossièrement abusifs ou insultants sur des éléments considérés comme sacrés par une religion, et choquant ainsi un nombre substantiel de fidèles de cette religion ») à une amende pouvant atteindre 25,000 €.

Le Petit Larousse, définit la notion de blasphème telle « une parole ou un discours qui insulte violemment la divinité », notion définie au XVIe siècle par le théologien espagnol Francisco Suárez comme « toute parole de malédiction, reproche ou irrespect prononcé contre Dieu ».

Bon.

La question est de savoir qui a la prétention de pouvoir établir un tribunal divin sur Terre.

Qui peut se targuer de faire respecter Dieu et son(ses) image(s) ici-bas?

Qui peut légitimer telle croyance plutôt qu’une autre, et se permettre de « punir » celle qui serait jugée « irrespectueuse »?

Car il s’agit là bien de croyances. Et l’athéisme en est une, entre autres.

Pourquoi légiférer sur des concepts, et normaliser de ce fait certaines mœurs au détriment d’autres, plus singulières, plus « insoumises »?

Nous voilà donc face à une nouvelle inquisition, perfide de par sa légalité, et insensée de par l’aporie de ses fondements.

« Une loi doit avant tout être une loi juste. La politique moderne fait de la loi un fétiche simplement parce que c’est la loi »
Gandhi

La seule manière de respecter Dieu, ne serait-ce pas, qu’enfin, on respecte les Hommes?

A Propos de l'Auteur

KeïKo
Comédienne, co-fondatrice d’Amsha - Visiter son Site / Voir tous ses Articles


Articles Similaires :

Le Boycott est désormais Interdit en France
Le Boycott est désormais Interdit en France


Laisser un Commentaire