Jean-Pierre Relier – 3 Minutes pour Changer le Monde

Que feriez-vous pour changer le monde ? Une révolution ? Un Big Bang ? Pour le professeur de pédiatrie Jean-Pierre Relier, il faudrait que tous les fœtus soient conçus dans l’amour…

A lire :

Le nouveau-né : un voyageur cosmique
L’amour maternel, une évidence ?

A Propos de l'Auteur

KeïKo
Co-fondatrice d’Amsha, créatrice de Kaneh-Bosem, mère de deux enfants. Se consacre aujourd’hui à transmettre ses connaissances sur la dimension initiatique de l’enfantement et à informer sur les enjeux d’une naissance libre. - Visiter son Site / Voir tous ses Articles


10 Commentaires

  1. Michele dit :

    Tout cela est tres juste. Alors imaginez combien d’enfants sont conçus pour les allocs comme ils disent, bref pour un interet quelconque et non par amour .

  2. berlherm dit :

    Avant la conception, il n’y a pas d’existence, donc pas d’être à aimer.Comment peut-on faire un enfant par amour? C’est bien entendu totalement impossible. Une mère est un être égoïste qui n’écoute que son corps, que son ventre. Le désir d’enfant est un appel de l’utérus. Une mère est une dictatrice, tortionnaire, esclavagiste (selon la définition des dictionnaires). La vie est une pente fatale encombrée de risques mortels. Et nos mères osent nous pousser sur cette pente fatale. C’est plutôt ignoble ce soi-disant amour maternel. Même sous les bombes les femmes continuent d’engendrer sans aucun souci pour leur progéniture à venir.

    • Masloth dit :

      Je pense qu’il faut que vous alliez voir votre maman pour lui demander le câlin qu’elle n’a hélas pas sue vous donner… Rien n’est plus beau qu’une femme qui engendre, rien n’est plus beau que l’amour d’une mère… Croyez moi…
      Un papa amoureux de la mère de son enfant!

      • berlherm dit :

        Tout à fait exact en ce qui me concerne, et malheureusement sur les cent milliards d’humains qui ont été conçus, la plupart l’ont été bestialement mécaniquement.

        Le formatage mental de l’enfant commence dès la conception. Je vous suggère de bien implanter dans le cerveau de votre enfant tout l’amour que vous lui portez, ça marchera peut-être encore si par hasard il devient tétraplégique ou si en vieillissant la sclérose en plaques ou le parkinsonisme lui font regretter d’être en vie. Une personne sur dix est dans ce cas sur notre chère planète (malheureusement!). (Quand à moi j’ai eu de la chance: ma mère a été parkinsonienne seulement dix ans, ma tante alzheimer pendant le même laps de temps, mon petit neveu est tétraplégique, son beau-père à la sclérose en plaque, deux de mes cousins se sont suicidés, l’un est né hydrocéphale, etc. Mais nous sommes une famille du baby boum…) Bonne chance cher ami, et c’est sincère, car la vie est une loterie à laquelle les parents aiment bien jouer sur le dos de leurs enfants. Alors, lancez bien les dés, vous jouez le jeu de votre enfant, il aura peut-être de la chance sur la pente fatale. En tout cas, mourez le plus tard possible et aussi heureux que possible, vous aurez accompli votre travail social. Seule la perpétuation compte, le bonheur, le bienêtre et la paix on s’en fout.

        • Masloth dit :

          C’est une bien triste histoire que vous me contez là! Nous avons nous aussi comme dans toutes les familles de sombres histoires… Ne pensez vous pas que la vie vaut malgré tout la peine d’Être vécue? Je vois la sombre détresse dans bien des regards; ne pensez vous pas qu’en luttant pour un monde plus humain ces regards s’illumineront?
          C’est vrai que le matérialisme et la souffrance s’attache à ce monde… N’avez vous jamais cherché à aller au delà? N’avez vous jamais cherché à rentrer en vous afin d’aborder votre existence comme un don pour votre Âme… ?
          Peur et Amour; courage et volonté…. Courage parce que j’ai peur mais volonté parce que je veux aimer….
          Cordialement. Masloth

          • berlherm dit :

            Cela fait 18 ans que j’étudie le fonctionnement de la pensée, et je pense être un des rares humains (sur 100 milliards) à avoir fait cette recherche méthodiquement et rationnellement. La seule solution aux problèmes humains est d’arrêter de faire des humains. La souffrance et la misère n’existent que parce qu’on en a conscience. Supprimez la conscience, et souffrance et misère disparaissent. L’univers n’a aucune utilité et tout ce qu’il contient n’a pas plus d’utilité que lui. L’optimisme comme le pessimisme, et surtout la croyance, sont des erreurs de fonctionnement de la mentalité humaine. Il s’agit uniquement de faire de la description.

            La vie est une loterie. Quand une femme fait un enfant, elle joue à la loterie la vie d’une autre personne, la vie de son enfant. Et on appelle ça de l’amour!

            PS: Toutes les familles nombreuses ont les mêmes problèmes familiaux que ceux de ma propre famille. Nous ne sommes pas un cas exceptionnel. Nous sommes une famille du babyboum.

          • Spiff dit :

            18 ans « d’etudes » pour ca!? Hé ben…

  3. albom beton dit :

    Savoir quel évènement à provoqué en nous telle pensée puis tel action ou parole. Descendre de nos pensées hétéroclites vers la cause (parfois ténue) de ces pensées et désirs, et chercher où est la simplicité, la vérité. Le faire pour une naissance, le faire la vie durant pour la renaissance de l’homme. Cette démarche de conscience change nos vies. L’éducation pratiquée par Les Indiens Kogi (qui vivent depuis plus de 500 ans dans la Sierra Nevada de Santa Marta, dans le nord de la Colombie), l’école Maharishi de Skelmersdale (reconnue comme une des meilleures écoles d’Angleterre et pionnière de l’Éducation Fondée sur la Conscience en Europe), L’école Steiner-Waldorf, l’école du Colibri “les Amanins”, les écoles Montessori, d’autres écoles et enseignements, apprennent à vivre consciemment.
    Cela est plus intéressant que de subir et de parler des problèmes à longueur de journées et de médias. Tien, les médias pourraient relayer ce concept de vivre consciemment, parce que nous sommes responsable de ce qui nous arrive et que un peu d’attention sur nos choix nous éviteraient beaucoup d’attention sur les problèmes douloureux que l’on subit.
    « Il faudrait que tous les fœtus soient conçus dans l’amour… » Est une très belle façon de dire : faisons un choix conscient à chacun de nos gestes, à chacune de nos paroles. Une façon touchante parce qu’elle évoque le plus beau des sentiments et en plus cette proposition est juste. Oui, je pense que cela est la proposition fondamentale à faire à l’humain. Pour un an, pour une vie.

  4. […] Que feriez-vous pour changer le monde ? Une révolution ? Un Big Bang ? Pour le professeur de pédiatrie Jean-Pierre Relier, il faudrait que tous les fœtus soient conçus dans l'amour…  […]

  5. Asokka dit :

    Les propos de Jean-Pierre relier rejoignent ceux d’Omraam Mikhaël Aïvanhov:

    « Une éducation qui commence avant la naissance…Oui, parce que la véritable éducation de l’enfant et avant tout une éducation subconsciente. L’enfant n’est pas un petit animal qu’il suffit de commencer à dresser quand on estime qu’il en a l’âge. C’est une âme sur laquelle la mère, qui le porte encore en elle, peut agir favorablement par ses pensées, ses sentiments, et son comportement harmonieux. cette influence, qui est en quelque sorte d’essence magique, doit continuer à s’exercer sur le bébé, dont il faut que les parents sachent à quel point il est sensible à l’atmosphère qui l’entoure. Enfin, c’est par leur exemple que parents et pédagogues doivent poursuivre leur tâche d’éducateurs car l’enfant est beaucoup plus profondément marqué par la façon d’ être et d’agir de ceux qui s’occupent de lui que par les conseils et leçons qu’ils peuvent épisodiquement lui prodiguer. Cette éducation subconsciente de l’enfant exige donc la plus haute conscience de la part des éducateurs. »

    ( Une éducation qui commence avant la naissance – Éditions Prosveta)

    @ albom beton : un plaisir de te lire 🙂

Laisser un Commentaire