Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d296129049/htdocs/Les-Insoumis/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d296129049/htdocs/Les-Insoumis/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d296129049/htdocs/Les-Insoumis/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d296129049/htdocs/Les-Insoumis/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d296129049/htdocs/Les-Insoumis/wp-includes/post-template.php on line 284

La France interdit aux citoyens de filmer les actes violents

Le Conseil Constitutionnel vient d’approuver une loi qui criminalise le tournage ou la diffusion, en particulier sur Internet, des actes de violence par toutes personnes, autres que les journalistes professionnels. En cas de violation de cette loi, les sanctions encourues peuvent conduire à un emprisonnement d’une durée maximale de cinq ans et à une amende de 75 000 euros.

« Si Holliday – Le vidéo amateur qui a tourné le tabassage de Rodney King par la police le 3 mars 1991 à Los Angeles Ndlr – avait filmé la même scène en France aujourd’hui, il pourrait se retrouver enfermé dans une geôle avec cette nouvelle loi », s’insurge Pascal Cohet, porte-parole des libertés civiles sur le Net du groupe Odebi.

Cette loi, proposé par le Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, est destinée à lutter contre une vaste gamme de délinquance, et en particulier le « happy slapping ». Un acte dans lequel une attaque physique violente est filmée par un complice. Mais allant encore plus loin, le gouvernement entend proposer un système de certification des sites Web, des bloggers, des opérateurs mobiles, etc. par lequel il approuverait les sources et donc les informations ! Avec le risque grave de créer un système parallèle juridique qui contrôlera la publication des informations sur l’Internet. D’ailleurs, l’organisation Journalistes Sans Frontières, qui a toujours fait campagne pour une presse libre, avertit qu’un tel système pourrait bien mener à une censure excessive. Les sociétés de diffusion d’informations choisissant plutôt de supprimer certaines histoires que de perdre leur éventuelle certification.

Source: Article de Bruno Bel sur Digital World


4 Commentaires

  1. Nadj dit :

    mouaip, à la fois le happy slapping a effectivement entrainé et encouragé une vague de violence gratuite… autant il ne faudrait pas que cette loi s’étende pour couvrir les bavures et violences policières, et autres…
    Toujours aussi malin ce Sarko!!!

  2. Ol Sista So dit :

    Clap deuxième, on tourne :

    Bulletin du 12/03/2007: "La france interdit aux citoyens de filmer tout acte de violence"

    Alors on rembobine et on la refait là : La france INTERDIT, mais quelle France ? qui est elle pour nous fermer encore plus les yeux?
    Chaque jour ca pete dans tous les coins de la Planète, on nous rabache sans cesse des images de violence, des morts à tout va, des viols, des crimes, de la misère et des cris.
    Honte à nous qui ne savont déjà plus ouvrir les yeux devant cela, honte à la France qui interdit et qui veut nous obliger à arrêter de penser par nous mêmes. Arretons déjà la télé et cette quotidienne désinformation qu’on nous balance, avec là, en effet des images de plus en plus violentes.

    Faut arrêter tout ça c’est du foutage de gueule.

    Ol Sista SO

  3. [aNTI-cØRP.] dit :

    Gènez-vous pas pour filmer chers insoumis Francais, nous les Québecois, on se chargera en notre nom de les diffuser vos images! 😉

  4. Mike4freedom dit :

    Je suis d’accord avec [aNTI-cØRP.] à 110%

Laisser un Commentaire à Mike4freedom