Lee Lozowick – L’Influence des Jouets

Extrait tiré de « Pour une Éducation Consciente » (édité aussi sous le titre « Le Courage d’Éduquer ») de Lee Lozowick :

Les jouets




Les jouets ont une grande influence sur les enfants. Leur type et même les matériaux dont ils sont faits influencent leur croissance et leur éducation.
Un nouveau-né n’a vraiment pas besoin d’une jungle entière d’animaux en peluche autour de lui. Une telle accumulation rendrait problématique sa capacité à établir le sens de la valeur des choses. Il est peut-être préférable d’éviter de donner aux enfants beaucoup de jouets en même temps, comme à Noël. Offrez-leur plutôt quelques cadeaux à un moment donné, puis encore quelques-uns six mois plus tard.
Bien sûr, dès qu’ils commencent à ramper, marcher et courir, les enfants trouvent des jouets partout : un gros bac de frigo ou de cuisinière vide peut être la plus merveilleuse maison de jeu. Une vis, une pièce d’engrenage, un vieux chiffon, un bout de bois ou une pierre peut devenir un objet de fascination. Certains jouets de base sont essentiels : un petit chariot, un tricycle ou une bicyclette, des patins à roulettes, etc. Les blocs de construction sont excellents. Les enfants sont si créatifs naturellement qu’il est sain d’offrir à cette créativité un vaste espace d’expression au lieu de l’étouffer sous une montagne de jouets en plastique produits en série. Quelques-uns suffiront, comme supplément à tout ce qu’ils trouvent d’habitude autour de la maison et dans le voisinage.
Il peut aussi nous arriver d’exercer une censure sur les cadeaux venant de la famille ou d’autres personnes. Si quelqu’un envoie un fusil, une télévision ou un autre objet incompatible avec le genre de culture dans laquelle nous essayons d’élever nos enfants, nous montrerons le cadeau à l’enfant en lui disant : « Grand- maman t’a envoyé ceci, mais ça ne convient pas à notre style de vie. Nous allons le renvoyer ou le retourner au magasin et tu pourras choisir quelque chose que tu aimes et qui nous convienne à tous. » C’est ainsi que nous demeurons honnêtes avec eux. À quatre ou cinq ans, ils sont prêts à entendre ce genre d’explications et à accepter ce qui sert l’éducation qu’ils reçoivent. Ils y vont même de leurs propres suggestions.
Laissez-les ramasser des trucs dans les poubelles de temps en temps (mais pas dans le compost), comme ce fantastique moule dans lequel votre nouvelle chaîne stéréo est arrivée. Laissez-les jouer avec des objets variés. Ne succombez pas à votre tendance à en faire des petits adultes de quatre ans parfaitement pragmatiques.


L’influence des compagnons de jeu




Les enfants reçoivent de fortes impressions de leurs compagnons de jeu. Il revient à chaque parent de décider ce qu’il admet comme influence pour ses enfants. Personnellement, j’ai un degré de tolérance zéro : je me fonde sur l’innocence des compagnons des enfants, non sur leurs habitudes. Je suis végétarien, mais cela ne me gêne pas que mes enfants jouent avec des mangeurs de viande ou des adeptes de la télé, à condition que ces derniers soient fondamentalement gentils, généreux et positifs. Je tâcherais d’évaluer ces qualités chez les compagnons de jeu de mes enfants le plus tôt possible, c’est-à-dire avant que les enfants ne se rencontrent. Les enfants ont tendance à aimer tout le monde ; alors, plus ils sont jeunes, plus j’utilise mon discernement pour eux. Plus ils grandissent, moins je le fais. Je suppose que si j’accomplis bien ma tâche lorsqu’ils sont jeunes, ils sauront plus tard faire preuve de discernement pour eux-mêmes.
Il est évident qu’en certaines occasions de tels choix s’avèrent extrêmement difficiles, voire impossibles. Quand nous assistons à un mariage auquel sont présents tous nos lointains cousins, nous ne pouvons pas facilement empêcher nos enfants de jouer avec nos neveux et nièces. Mais cela ne dure qu’un après-midi. Il arrivera aussi que nous ayons à laisser notre enfant à une garderie, où nous n’avons aucun contrôle sur le genre d’enfants présents. Dans un tel cas, il faut choisir l’adulte responsable avec la plus grande minutie.
Les parents et les personnes qui entourent l’enfant doivent veiller à ce qu’il ne ressente pas la honte, qu’il ne soit ni abusé ni manipulé, et cela doit bien sûr être aussi le cas des compagnons de jeu. Il faut en outre tenir compte du fait que les enfants établissent des liens très profonds pour des raisons qui souvent nous échappent. Je ferais par conséquent montre de discernement, certes, mais sans être tatillon au point d’étouffer l’enfant et de l’empêcher de se détendre et d’apprécier une grande diversité d’individus.

En savoir plus :
sur le livre…
sur Lee Lozowick…

A Propos de l'Auteur

KeïKo
Co-fondatrice d’Amsha, créatrice de Kaneh-Bosem, mère de deux enfants. Se consacre aujourd’hui à transmettre ses connaissances sur la dimension initiatique de l’enfantement et à informer sur les enjeux d’une naissance libre. - Visiter son Site / Voir tous ses Articles


Articles Similaires :

La fin d’une aventure et le début d’une autre !

Masaru Emoto – Le Message de l’Eau [Version pour Enfants]
Masaru Emoto – Le Message de l’Eau [Version pour Enfants]

De la Peur à la Joie
De la Peur à la Joie


10 Commentaires

  1. Flam696 dit :

    Génial keïko ! Tu as osé ! 😉

    Tu as parfaitement raison. J’ajouterais :
    Il y a des jouets bizarre quand même : un pistolet (au moment où l’Amérique pleure à Newtonn), des bonbons avec des étiquette de centrales nucléaires qui explose à la bouche, etc.

    Coté alimentation, on est pas mal loti non plu (foie gras…mais quelle atrocité aux animaux…).
    Bref, je ne vais pas en dire plus pour ne pas sapper les fêtes qui arrivent pour les lecteurs mais après, je serais bien inspiré d’écrire à ce sujet.
    Merci pour cet article qui tape dans le mille.
    😉

  2. Eirine dit :

    Bonsoir,
    Voici un cadeau à (s’)offrir, et qui est très utile parce qu’il peut vous rendre la santé (si vous l’avez perdue) ou la maintenir en bon état. C’est le livre de Corinne Gouget sur le Danger des Additifs alimentaires, voir sur ce site :
    http://www.santeendanger.net/
    Un petit conseil pour les fêtes de fin d’année, manger léger, bio et local, boycottez les jouets faits à Taïwan ou en Chine par des enfants esclaves… et dansez et chantez en famille ou entre amis, c’est gratuit, et ça met du baume au coeur !
    Bonnes fêtes à tou-tes !

  3. […] Les jouets ont une grande influence sur les enfants. Leur type et même les matériaux dont ils sont faits influencent leur croissance et leur éducation.  […]

  4. biostormy dit :

    Bonjour,

    Acquérir ‘des jouets’ est une chose, en faire bon usage en est une autre…

    Bio.

  5. djedjedelarun dit :

    Bonjour et merci pour cet article. Justement j’essaie de faire comprendre ce genre de principes à la mère de mes enfants mais c’est très dur à comprendre pour elle…

  6. Tosma dit :

    Bonjour je suis d’accord sur presque tout sauf la dernière partie, je ne crois pas que isoler une enfant des autres sous prétexte que l’éducation qu’ils ont reçus est différente est la bonne solution, l’enfant peut apprendre du comportement des autres (et pas forcement les imiter) il suffit que quand ils jouent ils soient un minimum surveillés afin de protéger ses enfants et même compléter celle des autres.

  7. […] Un peu de lecture… – L’Influence des Jouets (Lee Lozowick) – Le Jeu dans la Pédagogie Steiner – […]

  8. […] Un peu de lecture… – L’Influence des Jouets (Lee Lozowick) – Le Jeu dans la Pédagogie Steiner – […]

Laisser un Commentaire