Savoir Revivre [Réédité]

Connaître l’influence de la lune sur les plantes, apprendre à fabriquer des bougies, une brosse à dents, à soigner une migraine ou à faire un ourlet à un pantalon, Savoir Revivre nous apprend ou nous réapprend les choses élémentaires à savoir et à pouvoir faire par soi-même au quotidien, conjuguant le plaisir du fait maison au goût de l’autonomie.


Écrit et illustré par Jacques Massacrier, Savoir Revivre est un ouvrage atypique qui est paru en 1973 .

Avant Propos de l’Auteur

À quoi bon lancer des cris d’alarme contre la société de consommation et d’industrialisation, contre la pollution qui en résulte, si nous continuons à faire vivre les industries qui nous empoisonnent et épuisent les ressources naturelles de notre planète !


Pourquoi entretenir les mauvaises herbes qui étouffent les légumes de notre jardin ?


Dans le tumulte de la foule indifférente des grandes cités, on ne perçoit plus les plaintes, alors n’usons pas le peu d’oxygène que nous reste à crier notre désarroi.


Allons plutôt réapprendre à vivre en se passant du produit de ces industries et retrouvons au contact de la nature les bases d’une véritable échelle des valeurs, devant le merveilleux équilibre biologique nous pourrons mesurer l’immensité du désordre de notre société.


Certes, nous aurons du mal à nous passer complètement de ces produits manufacturés, nous avons accumulé trop de vilaines manies pendant des générations.


Peut-être ne faudrait-il pas éliminer une production industrielle dans un intérêt commun et limité aux choses essentielles, mais comment les déterminer puisque nous avons précisement perdu la notion de l’essentiel ?


Mettons nos connaissances en veilleuse, allons méditer sur l’opportunité de leur utilisation. Reconsidérons les éléments primordiaux de notre existence.


Il faut avoir un puit pour connaître la valeur de l’eau… Il faut faire pousser un arbre pour hésiter avant d’en abattre un autre… Il faut savourer les légumes de son jardin pour savoir à quels succédanés nous étions accoutumés… Il faut couper son bois pour retrouver devant sa cheminé la véritable sensation du confort… Il faut confectionner ses propres vêtements pour ne plus avoir envie de subir les caprices de la mode… Il faut regarder vivre les animaux et les insectes avant d’exterminer quelques soit-disant « nuisibles »… Il faut retrouver la santé du corps et de l’esprit pour réaliser le plaisir de vivre et celui d’aimer.


Chaque année, des centaines de milliers de gens prennent conscience de la stérilité de leur vie sociale, éprouvent le pressentiment des grands bouleversements ou des cataclysmes qui n’épargnent que les peuples primitifs et ils partent pour réapprendre à vivre organiquement dans la nature.


Cette nature que la pluspart ont seulement abordée en vacances et en week-end, ceux qui n’ont jamais fait pousser qu’un haricot dans un coton humide à l’école communale, ceux qui voudraient bien construire un mur mais qui ne connaissent pas les proportions pour faire du ciment, ceux qui ont toujours pensé qu’il fallait un coq dans un poulailler pour que les poules puissent pondre, ceux qui sont désemparés lorsqu’ils n’ont pas de médecin pour soigner le moindre malaise, ceux qui s’imaginent qu’il faut être tailleur pour confectionner des pantalons ou boulanger pour faire du pain…


…Ce livre leur est destiné, il leur apprendra des choses simples et élémentaires, les éléments de base qui sont généralement formulés d’une manière trop complexe pour les « non-initiés » dans les ouvrages spécialisés, des recettes et conseils divers recueillis auprès de ceux qui ont vécu l’aventure en s’échappant des villes ; ils ont appris eux-même à revivre avec la nature et nous proposent dans ce livre les solutions aux difficultés qu’ils ont éprouvées.


En fait, il s’agit de remplacer le plus possible les produits du commerce par ce que l’on peut faire facilement soi-même, il ne faut pas espérer pouvoir vivre d’un jour à l’autre sur sa propre production mais on peut rapidement réduire au stricte minimum ses besoins financiers (surtout ceux qui vivent en communauté).


En retournant près de la nature, nous contribuons à la protéger, nous réintégrons notre élément naturel et cessons de collaborer avec une société dont la vitalité est basée sur le gâchis. Nous sommes peut-être les pionniers d’une grande migration vers un monde meilleur qui est à notre porte.


L’Homme s’obstine à inventer l’Enfer dans un monde paradisiaque.


Jacques Massacrier

Lire Savoir Revivre en Ligne

Ce livre a été reproduit ici pour le rendre accessible à un maximum de personne. Il est rare, quasiment introuvable même d’occasion, réédité en poche chez J’ai Lu, mais épuisé. Aussi, il présente un grand intérêt par son contexte historique et social, et sa forme à la fois artisanale et personnelle (pas une seule lettre ou sigle qui ne soit pas manuscrit !) Le contenu est vraiment fascinant !

>> savoir-revivre.coerrance.org <<

Télécharger le livre en pdf (104 Mo) :

« Savoir Revivre de Jacques Massacrier »

Mise à Jour 11/05/2011 : Ouvrage Réédité!

un petit mot pour vous signaler la parution de la réédition de Savoir Revivre (identique à l’original) aux éditions du Devin. Les planches originales ayant été détruites par l’imprimerie Aubin (Albin Michel ne les a jamais réclamées), nous avons scanné les pages à partir d’un exemplaire en parfait état et les avons patiemment « nettoyés » en supprimant le tramé des anciennes couleurs… un boulot énorme, mais le résultat est là !


Par ailleurs, étant convaincus que ce bouquin est d’utilité publique, nous allons proposer un lien vers la version gratuite en ligne sur le site coerrance.


Insoumisement vôtre

Julien Tournier, Les Éditions du Devin


Articles Similaires :

Grace Lee Boggs – Quand Un Nouveau Monde Est Nécessaire…
Grace Lee Boggs – Quand Un Nouveau Monde Est Nécessaire…

La Loi des Robots
La Loi des Robots

Vers Une Autonomie Eco-Energétique
Vers Une Autonomie Eco-Energétique


9 Commentaires

  1. jacques massacrier dit :

    Je viens d’apprendre que « Savoir Revivre » est désormais disponible aux Éditions du Devin
    Identique à l’édition originale de 1973, au même format 210×310, 200 pages, 500 illustrations. Le prix est 24,90 €
    JLTCOMMUNICATION
    LE MAS DE LA TOUR – LE DEVIN
    01851 MARBOZ – 04 74 42 03 79
    Avec mes amitiés,
    Jacques Massacrier

  2. Asokka dit :

    Bonjour Jacques, nous avons été avertis pas plus tard qu’hier de cette excellente nouvelle par les Éditions du Devin.
    Comme nous l’avions prévu, nous venons de mettre à jour l’article afin de signaler cette ré-édition. Je profite de votre passage, pour vous transmettre au nom des Insoumis, tout notre respect et nos amicales pensées et pour féliciter les Éditions du Devin de cette admirable initiative.

  3. DEVIN dit :

    @Asokka : Merci pour le billet… et continuez à nous réinformer !

    @Jacques : bisous !!!

  4. Kronk dit :

    BRAVO !
    Bel ouvrage qui n’a pas pris une ride.
    À découvrir, à redécouvrir ou à faire découvrir !

    En ces temps où le partage est mis en demeure (ils appellent ça « manque à gagner »), j’espère que grâce à cette démarche cohérente ce livre ira de nouveau à la rencontre d’un succès « partagé ».

    Merci Mr Massacrier. Merci Mr Tournier. Merci aux Éditions du Devin.

  5. Robin dit :

    J’ai l’âge d’avoir découvert ce guide pratique du retour à la nature dès sa parution dans les 70’s. J’avais un peu oublié ces recettes précises pour tout faire avec peu, pour (re)vivre heureux (beaucoup) avec (presque) rien. Je viens de relire Savoir revivre dans cette nouvelle édition et je redécouvre un ouvrage magistral qui tombe à pic dans un monde qui ne s’est pas arrangé (au contraire) depuis 38 ans. Ce drôle de bouquin n’a pas pris une ride ! Bravo !

  6. KeïKo dit :

    Merci beaucoup Messieurs,
    Et pour ce livre formidable et pour vos exemples d’intégrité!

  7. hivert dit :

    J’ai l’original chez moi… un condensé de tout l’esprit libertaire autonome des post-hippies d’après 68, hyper tendance…la bible des communautés des années 70…

  8. Legros dit :

    J’ai l’original chez moi, mais impossible de mettre la main dessus… Je l’ai donc téléchargé. J’ai lu Savoir Revivre dans les années 70 et ce livre m’a profondément marqué. Je tiens à préciser que je ne suis ni libertaire ni post-hippies.

  9. […] Savoir Revivre [Réédité] […]

Laisser un Commentaire à Asokka